Fibrose hépatique congénitale Dans Chevaux Freiberger suisses

Bien que la fibrose hépatique congénitale est plus souvent observée chez d’autres espèces de mammifères, dont les humains, il est parfois observée dans un élevage de chevaux, et c’est le cheval Franches-Montagnes suisses. Dans les tests de recherche, tous les cas signalés de fibrose hépatique congénitale au sein de la race peut être directement liée à la descendance de retour et les personnes décédées d’un étalon nommé Wigar, ce qui confirme que la condition est héréditaire. Comme la condition de ne pas se produire dans chaque poulain né à la ligne, des recherches ont déterminé qu’il est un gène récessif autosomique qui cause la maladie.

Fibrose hépatique congénitale est présente à la naissance et se traduit par un épaississement et une altération des tissus du foie. En règle générale chez les chevaux les plus touchés la condition est progressive, fatale et non traitable avec l’agrandissement du foie de manière significative et les grands kystes développement tout au long de l’orgue. Puisque le foie est responsable pour le filtrage et la détoxification du sang, quand un dysfonctionnement se produit dans le foie, les résultats sont très graves et souvent mortelles.

Dans les deux chevaux et les humains, la fibrose hépatique congénitale est souvent noté avec kystes sur les reins et le pancréas qui sont tout aussi problématique. Souvent, les canaux biliaires sont bloqués ou resserré, ce qui entraîne une baisse des niveaux de la bile produite dans le corps. Depuis la production de bile est une partie importante de la digestion, le manque de bile dans le tube digestif peut causer des problèmes de digestion, ainsi que les problèmes de santé associés.

Typiquement poulains nés à une fibrose hépatique congénitale ne survivra pas plus d’un an, avec un âge moyen de décès à 3-7 mois. Depuis l’état est très rapidement progressive et entraîne la mort, les symptômes peuvent être remarqué que très peu de temps avant le décès survient. Dans la plupart des cas, les premiers signes sont la fatigue et le manque de croissance, une jaunisse ou coloration jaune sur les gencives, les yeux et les muqueuses, gonflement de la zone abdominale et le comportement général a noté avec coliques. Ceux-ci sont généralement décrits comme des coups de pied dans le ventre avec les jambes de derrière, agitation, constantes et répétitives de roulement et en tournant la tête vers l’abdomen.

Le traitement de la fibrose hépatique congénitale n’est pas disponible, donc tout ce qui peut être fait est de garder le contrôle de la douleur poulain confortable et l’utilisation en cas de besoin. Il est essentiel d’exclure d’autres maladies telles que les troubles digestifs, l’anémie et les coliques qui peuvent avoir le même type de symptômes. Il est important de noter qu’il s’agit d’une maladie très rare et n’est pas commun, même dans la race Franches-Montagnes suisses. Les chevaux qui ont un poulain avec une fibrose hépatique congénitale ne doit jamais être élevés encore et leur lignée doivent être vérifiés pour confirmer qu’ils ne peuvent faire remonter à la Wigar étalon. L’Université de Berne est impliqué dans la recherche en cours sur cette condition et tous les documents et informations sur les poulains affectés peuvent être fournis à l’étude pour aider à la recherche de cette maladie rare.
Fibrose hépatique congénitale, troubles génétiques, Santé, Freiberger Cheval

Dermatite aux piqûres de puces: Un problème très embêtant
Verrouillage rotule ou de verrouillage Grasset peut être corrigée dans la plupart des cas
Megaesophagus
Le calage: un signe d’ennui dans les écuries
Conjonctivite folliculaire: ce qui pose les yeux de mon chien à virer au rouge?
Dysgénésie du segment antérieur: une maladie génétique de l’oeil
Luxation du cristallin chez le chien
Hyperextensions dans les articulations
Vieillissement prématuré: Garder votre chien Vous cherchez Dapper
«Rolling Stones» peut être un problème pour votre chien
Coliques est plus qu’un maux d’estomac

Leave a Reply