Dysplasie rénale: Un tueur imprévisible

Dysplasie rénale est une maladie qui se traduit par la formation inadéquate des reins d’un chien. Parce qu’ils sont mal formés, les reins ne peuvent donc s’acquitter de leurs fonctions essentielles de l’élimination des déchets de la circulation sanguine, la régulation de niveau du corps du calcium, ou en aidant dans le métabolisme du phosphore. En fin de compte, les reins atteints de dysplasie rénale va entraîner une insuffisance rénale purement et simplement que de plus en plus de leurs fonctions sont compromis et cessent d’être exécuté de manière satisfaisante.

Toutes les races sont sujettes à la dysplasie rénale, mais il en existe plusieurs pour lesquels le risque de porteur de la maladie est plus élevé que la moyenne. Il s’agit notamment de Samoyède, Malamute, Spitz et les races en général, ainsi que Doberman pinscher, terriers, et les races de jouets tels que le caniche.

Dysplasie rénale se manifeste d’abord par certains signes cliniques que vous pourrez observer, si vous êtes au courant. Le plus important de ces symptômes est une augmentation de la soif et le besoin de miction (polyurie). Bien que le chien est d’expulser plus d’urine que la normale, cette urine ne porte pas de toxines du corps avec elle et il ne doit pas être confondu avec le résultat d’un rein qui fonctionne correctement. Léthargie et une perte d’appétit sont également des indicateurs clairs.

Votre vétérinaire sera en mesure de faire un diagnostic beaucoup plus précis et exclure d’autres possibilités. Il ou elle prendra probablement plusieurs échantillons d’urine et d’effectuer des échographies sur les reins pour rechercher des anomalies visibles. Un pourcentage élevé d’acide dans l’urine est un signe clair d’une insuffisance rénale imminente. En outre, les niveaux de potassium du chien sera probablement très faible, tandis que le phosphore est élevé que les reins ne sont plus capables de métaboliser correctement celui-ci. Une augmentation du nombre de globules rouges, qui conduit à l’anémie est aussi une conséquence très probable.

Il n’existe pas de véritable traitement de la dysplasie rénale et les symptômes ci-dessus sont généralement peu traitée indépendamment de la principale maladie afin de rendre le chien aussi confortable que possible. Les médicaments peuvent être prescrits et certains changements peuvent être faits pour l’alimentation du chien afin de réduire le niveau d’acide dans l’urine, et la déshydratation peuvent être soulagés par des suppléments nutritionnels par voie intraveineuse. Les médicaments pour contrôler les vomissements et la pression artérielle ainsi que des suppléments de fer pour combattre l’anémie ronde sur le barrage de médicaments nécessaires pour aider un chien à l’aise en dépit de l’insuffisance des reins pour mener à bien leurs tâches essentielles.

Il faut reconnaître, cependant, ces traitements de soutien ne font qu’aider les symptômes et prolonger l’inévitable. Il n’existe aucun remède pour la dysplasie rénale et après qu’une question de temps, au total insuffisance rénale est certain de se produire.

Dysplasie rénale est une maladie héréditaire et les chiens qui en souffrent ne doivent pas être utilisés pour la reproduction.
La dysplasie rénale, problèmes de santé, la santé, les troubles génétiques, des troubles divers

Bones Skull Ouvert de mai, peut ne pas être un signe de trouble mortel
Entéropathie exsudative, une condition difficile à diagnostiquer et à traiter
Les mythes à propos de Mange
Gastrite
Hémangiosarcomes – Cancers dans les vaisseaux sanguins
Sensibilité à la chaleur un problème de vieillissement dans certaines races
Cécité nocturne stationnaire: une condition génétique de la race Briard
Myasthénie: Une désactivation, mais traitable, un problème
Hérité polyneuropathie un des nombreux nerfs Troubles liés Canine
Déparasitage votre chien
Spavin et chevaux: To Ride Or Not To Ride?

Leave a Reply